Saumane de Vaucluse

Saumane de Vaucluse est un village perché sur un éperon rocheux qui domine la vallée de la Sorgue en bord du plateau de Vaucluse.

Dès les XIXème S sur les pentes des deux vallons sont aménagées des terrasses de culture construite en pierre sèche (sans mortier) et couvertes d’oliviers. On y découvre des « bories », cabanes petites pour les abris agricoles, grandes pour les bergeries ou des granges. L’érosion a creusé des « baumes » dans les falaises, grottes que les hommes ont habitées dès l’époque néolithique, et plu tard en y aménageant des habitations troglodytiques.

En haut du village où surplombe un château, le château de la famille de Sade, construit au XIIème siècle puis remanié en véritable bastion au XV ème S puis au XVIII ème S en une étonnante bastide Provençale. Vous pourrez bénéficier d’une vue imprenable sur toute la plaine des sorgues et sur le plateau des Monts de vaucluse avec ses pins et ses essences méditerranéennes, et emprunter des sentiers de randonnées empruntés par des kilomètres de murets en pierre sèche, traverser par de nombreuses combes ou vallons souvent abrupts dans un paysage aride constitué de pins, d’oliviers, de chênes, et plantes de garrigue (thym, romarin, lavande.).

Vous pouvez rencontrer sur le plateau de Vaucluse le cheminement du mur de la peste témoin de la grande peste de 1720 qui fit périr plus de 20% de la population du Comtat Venaissin. . Le Grand Saint Antoine bateau venu du Levant à accosté à Marseille et introduit la peste à Marseille. Très vite l’épidémie se propage en Provence et atteint Apt.

Pour l’empêcher d’entrer dans le Comtat Venaissin, le Vice Légat du Pape fait construire une muraille en pierre sèche de Monieux au nord sur les coteaux du Ventoux jusqu’aux Taillades dans le Luberon en passant par les Monts de Vaucluse.

Début 1723 lorsque tout danger de contagion est écarté, le mur est abandonné.